Chemin principal : Accueil > LaTeX > Commande > Chiffres romains en latex

Chiffres romains en latex

lundi 6 décembre 2010, mise à jour jeudi 21 avril 2016, par Maïeul
Suivre la vie du site RSS 2.0 Forum

Les historiens sont férus de chiffres romains. Pour numéroter les siècles, et pour numéroter les chapitres des textes sources. Voici quelques commande latex que j’ai définis pour me faciliter la tâche.

  1. % Romain
  2. \newcommand{\cRM}[1]{\MakeUppercase{\romannumeral #1}} % Capital
  3. \newcommand{\cRm}[1]{\textsc{\romannumeral #1}} % Petit majuscule
  4. \newcommand{\crm}[1]{\romannumeral #1}
  5. % Siècle %
  6. \newcommand{\siecle}[1]{\cRm{#1}\textsuperscript{e}~siècle}

Télécharger

La commande \cRM converti un nombre en chiffres romains en majuscules, \cRm en chiffres romains en petites capitales, et \crm en chiffres romains en minuscule.

Enfin la commande \siecle m’indique le siècle.

P.-S.

On trouvera des commandes plus détaillées sur mon dépôt Git.

Vos commentaires

  • Le 11 décembre 2010 à 12:53, par Bertrand En réponse à : Chiffres romains en latex

    salut Maïeul, Je viens de découvrir ton site après que tu aies laissé un commentaire sur « BibLaTeX expliqué à Mademoiselle Michu, étudiante en Sciences Humaines ». Je n’ai pas encore eu le temps de parcourir tous tes articles, mais voici déjà la solution que j’ai adopté pour les siècles :

    1. \newcommand*{\siecle}[1]{%
    2. \ifnum#1=1%
    3. \bsc{\romannumeral #1}\textsuperscript{er}~siècle%
    4. \bsc{\romannumeral #1}\textsuperscript{e}~siècle%
    5. \fi}
    6.  
    7. \newcommand*{\siecles}[2]{%
    8. \bsc{\romannumeral #1} - %
    9. \bsc{\romannumeral #2}\textsuperscript{e}~siècles\%
    10. }

    Télécharger

    La boucle if dans la première commande permet de régler le cas du Ier siecle. La commande \bsc est une commande du package french de babel qui est un équivalent de textsc mais qui ne coupe pas les mots en fin de ligne. Pas très utile dans cet exemple mais que j’ai pris l’habitude d’utiliser. Pour l’utilisation des commandes étoilées voilà un extrait de ce que j’écris dans un article à venir :

    Pourquoi étoiler les \newcommand ? Donald E. Knuth le créateur de TeX a créé deux types de commandes (on dit aussi macro) les longues (forme non étoilée) qui peuvent inclure un changement de paragraphe et les courtes (forme étoilée) qui n’en contiennent pas. La différence se situe lors de la recherche d’erreur notamment dans le cas d’oubli de l’accolade fermente. Dans le cas d’une macro longue LaTeX va lire le fichier jusqu’au bout avant de se rendre compte de l’erreur. Par contre avec une macro courte LaTeX se rendra compte de l’erreur à la fin du paragraphe, la détection de l’erreur sera simplifié et LaTeX pourra poursuivre la composition du reste du texte normalement.

    Bertrand

  • Le 11 décembre 2010 à 13:00, par Bertrand En réponse à : Chiffres romains en latex

    Oups !!! les parenthèses ne passent pas quand on publie la réponse il faut donc penser à les ajouter si non les commandes ne vont pas marcher.

    Bertrand

  • Le 11 décembre 2010 à 13:27, par Maïeul En réponse à : Chiffres romains en latex

    Bonjour,

    merci pour ces remarques ...

    inutile de signer en bas de chaque message si vous indiquez votre nom dans le message.

    Pour citer du code, il faut faire <code> Du code </code>, et si le code est du latex, c’est encore mieux de faire <code class=’latex’> du code </code>

    Pour ma part je n’avais pas songé à faire d’exception pour le 1er siècle, mon sujet portant sur une période plus tardive. Mais merci quand même ! (Surtout pour l’explication de l’asterix)

  • Le 20 avril 2011 à 13:47, par Enimie En réponse à : Chiffres romains en latex

    C’est une bonne idée de faire une macro pour les siècles.. Mais comme je trouve casse-pied de taper des accolades à chaque fois que je veux indiquer un siècle, j’ai transformée la commande LaTex en une commande Tex. La macro est ainsi définie : \def\siecle#1/{\MakeUppercase{\romannumeral #1}\textsuperscript{e}~siècle}

    Le / indique que l’argument 1 est constitué de tout le texte qui suit la commande \siecle jusqu’au premier / rencontré. Il me suffit donc ensuite de taper  \siecle 8/ par exemple, au lieu de \siècle{8}. Certes pour une commande à un argument la différence n’est pas bien grande, mais pour une commande à deux ou trois arguments c’est, je trouve, vraiment plus pratique ...

  • Le 24 avril 2011 à 16:28, par Maïeul En réponse à : Chiffres romains en latex

    Oui, pourquoi pas. Mais il est vrai qu’avec SPIP j’ai pris l’habitude des accolades, donc cela ne me gêne pas.

    En plus en général en programmation/informatiqye je préfére utiliser les niveaux d’abstractions les plus haut (ici LaTeX) et ne décent vers les niveaux plus bas (TeX ici) que lorsque je n’ai pas une couche d’abstraction qui permette de satisfaire mes « besoins ».

  • Le 21 avril 2016 à 18:20, par Bernard Gui En réponse à : Chiffres romains en latex

    L’usage typographique veut que l’on utilise les petites capitales pour écrire les siècles et non les grandes comme vous le laissez croire.

    http://www.ipgp.fr/~moguilny/LaTeX/typo.pdf

    ou manuel de l’imprimerie nationale...

  • Le 21 avril 2016 à 18:33, par Maïeul En réponse à : Chiffres romains en latex

    Je n’ai jamais laissé croire que l’usage typographique était de prendre les grandes majuscules, mais que mon usage était celui-là. Pour ma part je suis en matière typographique comme dans d’autre domaines, assez souple, et pas obsédé par les normes.

    Cela étant je vais modifier le code pour suivre l’usage courant.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À propos

Titulaire d’un master en sciences religieuses de l’Université de Strasbourg, je suis depuis août 2012 assistant-diplômé en histoire du christianisme antique et littérature apocryphe chrétienne à l’Université de Lausanne, où je prépare une thèse sous la direction de Frédéric Amsler.

Dans le cadre de la rédaction de mon mémoire de master, j’ai été emmené à utiliser LaTeX, et j’ai donc décider de partager mes techniques. En effet, au cours de mes premiers apprentissages, j’ai découvert que les ressources indiquant les outils pour l’utilisation de LaTeX en sciences humaines étaient rares.

Par ailleurs, je suis membre actif de la communauté SPIP, au sein de laquelle j’administre le site Spip-Contrib. Je propose sur ce site quelques notes sur SPIP, en général à destination de webmestre.

Il m’arrive également de faire un petit peu de Python, de temps en temps.

Enfin, je tiens un blog de réflexions politiques et religieuses.

Maïeul