Chemin principal : Accueil > LaTeX > (r)(e)led(mac/par) > Ledmac est mort, vive Eledmac !

Ledmac est mort, vive Eledmac !

samedi 15 septembre 2012, mise à jour mercredi 9 décembre 2015, par Maïeul
Suivre la vie du site RSS 2.0 Forum

Ledmac est un package LaTeX qui permet de faire des éditions critiques. Depuis un peu plus d’un an, j’avais hérité de sa maintenance [1].

Le package était déjà un puissant outil, mais il souffrait d’une forte limite : si l’on voulait personnaliser les styles, par exemple pour afficher le numéro de ligne dans l’apparat que la première fois où la ligne est mentionnée, il fallait surcharger les fonctions standards.

Problème de l’ancien système

Un tel système était problématique à 2 niveaux :

  • il supposait que les utilisateurs fouillent le code de ledmac, écrit en grande partie en TeX. Il ne facilitait donc pas l’accessibilité technique.
  • il supposait une duplication de code, ce qui posait des problèmes de compatibilités descendantes : l’ajout de nouvelles fonctionnalités ne pouvait marcher pour les personnes ayant procédés à de telles surcharges.

Solution

C’est pourquoi, sur la suggestion d’un utilisateur, j’ai ajouté un certain nombres de commandes, qui permet de changer facilement les styles. Par exemple la commande \numberonlyfirstinline, qui permet de n’afficher le numéro de ligne dans l’apparat qu’à la première mention.

Choix d’un nouveau nom

Cependant, pour que ces fonctions [2] puissent fonctionner correctement, j’ai du procéder à une rupture de compatibilité ascendante, pour les personnes ayant procédés à des surcharges.

C’est pourquoi il a été décidé avec les utilisateurs de ledmac de changer le nom du package, en « Eledmac », le « e » étant pour « extended ».

Je viens de publier ce package sur le CTAN, ainsi qu’une ultime version de Ledmac, annonçant la fin de la maintenance, et invitant à utiliser Eledmac à la place. Ce nouveau package ne devrait donc pas tarder à être publié et disponible dans vos gestionnaires de package.

Autres nouveautés

Outre l’introduction des nouvelles commandes de personnalisation des styles, j’ai ajouté (sur demande des utilisateurs, toujours), deux nouvelles fonctionalités :

  • possibilité de créer rapidement une série de nouvelles notes, via \newseries{Y}, où Y est la lettre de la nouvelle série.
  • possibilité de changer certains réglages pour une note précise :
    • ne pas afficher le numéro de note \Afootnote[nonum]{texte}
    • ne pas afficher de séparateur entre le lemme et la note : \Afootnote[nosep]{texte}.

Au niveau technique

J’ai procédé à une importante refactorisation du code, notamment en utilisant le package etoolbox. Ceci permettra plus de lisibilité dans le code.

En outre Eledpar, le successeur de ledpar qui permet de traduire un texte en parallèle de son édition critique, peut, grâce à cela, avoir un maxchunks beaucoup plus important, c’est à dire pouvoir gérer des textes parallèles sur une longueur beaucoup plus importante.

En effet alors qu’avec TeX Ledpar ne disposait que de 256 "boîtes" où stocker les données, c’est à dire ne pouvait gérer que 256 \pstart parallèles [3], etex, appelé par etoolbox, permet de gérer jusqu’à 65 536 "boîtes", ce qui permet d’éditer en parallèles des textes allant jusqu’à 32 768 paragraphes.

Néanmoins, comme d’autres packages peuvent avoir à utiliser des boîtes, je n’ai réglé le maxchunk standard qu’à 5120. Cependant, il sera aisé pour d’autres personnes de l’augmenter.

P.-S.

Je dois préciser un fait : au départ les nouveautés de Eledmac avait été introduite dans une branche 0.18 de Ledmac.

Face aux problèmes posés par les petites ruptures de compatibilités, j’ai été poussé à changer le nom, et donc à passer à « Eledmac ». C’est pourquoi, si vous lisez la documentation de la version 0.19 de Ledmac, vous verrez qu’il n’est pas question de la version 0.18 de Ledmac.

On est ainsi un peu comme dans le cas de l’album numéro 5 de Gaston Lagaffe.

Sur l’album numéro 5 de Gaston Lagaffe

Notes

[1Ô suprême paradoxe : je suis moi même bien incapable de produire une édition critique, n’ayant pas encore de compétences en critique textuelle.

[2Listée dans la documentation, une bonne vingtaine pour le moment

[3C’est à dire que dès que notre texte dépassait 128 paragraphes, il fallait utiliser une commande spécifique, \memorydump, sous peine d’avoir un no place for new room.

Vos commentaires

  • Le 15 septembre 2012 à 15:28, par Doc73 En réponse à : Ledmac est mort, vive Eledmac !

    Thank you very much for your hard work and... see you soon at the next bug ! ;)

    Ciao Domenico

  • Le 17 septembre 2012 à 11:52, par Arash En réponse à : Ledmac est mort, vive Eledmac !

    Thank you so much for all your work, Maïeul.

  • Le 21 septembre 2012 à 17:59, par Pietro En réponse à : Ledmac est mort, vive Eledmac !

    Je voudrais te remercier de maintenir ledmac et ledpar. Peut-être tu ait deja quelque experience de composition de texte aristotelicienne avec ledpar ? Je voudrai utiliser ledpar pour une petite traduction, mais Je ne comprends pas comme fair avec la numeration des lignes du type 423a15. Il y a plusier problèmes : faire changer le dernier numéro, indiquer quand arrêter sa progressione et changer la lettre.. désolé pour mon français terribles. Salut Pietro

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À propos

Titulaire d’un doctorat en théologie et d’un doctorat en histoire, sous la direction conjointe de Frédéric Amsler et d’Élisabeth_Malamut, je commence à partir du 1er août 2017 un travail d’édition critique des Actes de Barnabé.

Dans le cadre de la rédaction de mon mémoire de master puis de ma thèse de doctorat, j’ai été emmené à utiliser LaTeX, et j’ai donc décider de partager mes techniques. En effet, au cours de mes premiers apprentissages, j’ai découvert que les ressources indiquant les outils pour l’utilisation de LaTeX en sciences humaines étaient rares. Ceci m’a conduit à maintenir ou créer plusieurs packages LaTeX et à donner plusieurs formations.

Par ailleurs, je suis membre actif de la communauté SPIP, au sein de laquelle j’administre le site Spip-Contrib. Je propose sur ce site quelques notes sur SPIP, en général à destination de webmestre.

Il m’arrive également de faire un petit peu de Python, de temps en temps.

Enfin, je tiens un blog de réflexions politiques et religieuses.

Maïeul